Je m’appelle Guillaume Héraud et suis photographe. Installé depuis une dizaine d’années à Poitiers, je suis originaire d’un petit village de Charente-Maritime, situé entre l’île d’Oléron et La Rochelle. En grandissant, j’ai toujours été désireux de créer. Petit ce fut les légos, ensuite le dessin, puis la photo et la musique. Cette dernière aura une importance capitale dans mon approche des arts visuels. C’est avec le vieil appareil argentique de mon père, un Minolta X700, que j’ai fait mes premiers pas dans la photographie. Mais à cette époque la musique tient une place plus qu’importante dans ma vie et reste avant tout ma priorité. Ce n’est que plus tard, dans les années 2010, que je m’y plongerai plus sérieusement. Passionné depuis tout jeune par le règne animal et végétal, c’est tout naturellement que je me dirige vers la photographie naturaliste et plus particulièrement vers la macrophotographie. Perfectionniste et soucieux du détail, j’y trouve un intérêt certain à souligner l’imperceptible et à sublimer ce qui parfois effraie.  Aussi, je me surprends de plus en plus à photographier l’Humain. Celui-là même qui certains jours me fait pleurer, et qui d’autres jours me fait aimer la vie. L’observation des gens et du monde qui nous entoure me pousse à mettre en images ce que trop souvent nous ne savons pas voir ou ce que trop souvent nous pensons avoir déjà vu. Pour moi le mot «photogénique» n’a pas de sens. Tout le monde est photogénique. Il suffit de trouver l’angle. Le moment. A l’image du caricaturiste qui cherche à grossir l’évidence, je cherche à déceler en chacun de nous le petit détail qui révèlera la plus grande part de soi.

Matériel utilisé actuellement :

Canon EOS 5D MKIV / 5D MKIII – Objectifs : 35 f/1,4 –  50 f/1,4 – 85 f/1,2 L II – 100mm macro f/2,8 L is – 135 f/2 L – 65mm MP-E f/2,8 – 16-35 f/2,8 L II – 24-70 f/2,8 L –  70-200 f/2,8 L IS

Flashs : Canon 580 EX II – macro Twin lite MT-24 EX – Elinchrom Ranger Quadra ELB 400

Quelques dates :

Major de promotion 2013 du D.U. de photographie nature et animalière à l’Iffcam (Institut de Formation Francophone au Cinéma Animalier de Ménigoute), je réalise un premier ouvrage numérique intitulé « Premières Lueurs » sur le réveil des insectes dans la rosée du matin. L’une des photos (Hydrophoria lancifer) remporte dans la foulée le concours photo du Fifo (Festival International du Film Ornithologique) dans la catégorie « insecte » et me permet ainsi d’obtenir le soutien encourageant de quelques professionnels de renom.

1er prix régional du concours universitaire de la photo en 2006, 2007, 2008 et 2009

2ème prix national du concours universitaire de la photo en 2008.